Les amateurs de glisse devront redoubler de vigilance. Les avalanches dites «de plaque» se déclenchent plus rapidement qu’on ne le pensait. Des scientifiques de l’EPFL et du WSL (Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage) ont découvert que la vitesse de propagation de leur rupture dépasse les 100 mètres par seconde, soit 360 kilomètres par heure. Les avalanches de plaque se produisent lorsqu’une couche de neige dense, «la plaque», repose sur une deuxième couche fragile et peu cohésive. Au passage d’un skieur par exemple, cette dernière s’effondre et la plaque perd son soutien.