Un nombre croissant de personnes a recours à la phytothérapie pour lutter contre le surplus pondéral. Selon Kurt Hostettmann, professeur à l'Institut de pharmacognosie et de phytochimie de l'Université de Lausanne, les plantes ne contiennent pourtant pas d'ingrédients aptes à faire fondre les kilos superflus.

- Le café, le thé, l'éphédra ou la guarana peuvent éventuellement favoriser une perte de poids, si leurs vertus excitantes sont utilisées pour faire de l'exercice physique.

- Les mélanges végétaux soi-disant amaigrissants contiennent souvent des plantes réputées laxatives (séné, bourdaine, cascara) ou diurétiques (fenouil, reine-des-prés, bouleau). Les effets de ces végétaux sur la perte de poids sont inexistants.

- Les tisanes chinoises prétendues amincissantes, à la mode depuis quelques années, ne dérogent pas à cette règle. Leur composition peut aller du simple thé de Chine à des mélanges de plantes exotiques aux noms peu familiers. Ces préparations, souvent non enregistrées par l'Office intercantonal de contrôle des médicaments (OICM), échappent à tout contrôle, d'autant plus que nombre d'entre elles sont vendues par correspondance

ou par Internet.