Au nord de l’Italie, la plaine du Pô concentre 40% des habitants du pays… et ses plus importants pics de pollution. Entre le trafic routier intense, le chauffage urbain et les émissions industrielles et agricoles, cette cuvette entourée par toute la chaîne des Alpes est en mal d’air pur.

Le confinement imposé à la suite de la pandémie de Covid-19 a donné un coup d’arrêt à la pollution. Diminution de la circulation et déplacements frontaliers, usines à l’arrêt… Les chercheurs du projet européen LifePrepair ont profité de cette accalmie pour analyser les concentrations des différentes substances problématiques et en tirer d’intéressants enseignements pour la lutte contre la pollution.