Plus d’un million d’enfants ont perdu au moins un de leurs parents ou le grand-parent qui prenait soin d’eux. Si le nombre de décès lié au covid chez les moins de 18 ans reste très faible, selon les observations menées jusqu’à présent, cette classe d’âge n’est pas épargnée par la pandémie, alerte une équipe de chercheurs dans une étude parue ce mardi dans The Lancet

Aujourd’hui, le Covid-19 a tué plus de 4 millions de personnes à travers le monde, essentiellement des adultes. Des décès qui ont poussé les gouvernements et l’opinion publique à se soucier en priorité des tranches d’âge les plus élevées. Mais entre le 1er mars 2020 et le 30 avril 2021, date à laquelle on ne comptait encore que 3 millions de victimes, «le nombre d’enfants orphelins a dépassé le nombre de décès parmi les 15 à 50 ans», soulignent ces scientifiques.