En raison de ses émissions de gaz à effet de serre, l’élevage contribue fortement au réchauffement climatique. Mais ce secteur d’activité est aussi à l’origine d’une autre problématique environnementale majeure, bien que méconnue: celle de la pollution à l’azote. Une vaste surface du territoire suisse souffre des dépôts excessifs de cette substance, qui nuit à la biodiversité, à la qualité des eaux et à la santé. De quoi apporter de l’eau au moulin des partisans de l’initiative contre l’élevage intensif.