C’est désormais une certitude: la contamination aérienne, dans les espaces clos, joue un rôle majeur dans la diffusion de la pandémie. Autrement dit, le virus responsable du Covid-19, le SARS-CoV-2, se transmet essentiellement par l’air que nous respirons. Pour autant, ce risque infectieux ne se traduit guère, pour l’heure, par un arsenal de mesures préventives ciblant la qualité de l’air intérieur. Ni par des recommandations de bonne pratique.