Sur le site archéologique de Beisamoun, situé dans la haute vallée du Jourdain (Israël), une équipe multidisciplinaire menée par Fanny Bocquentin, archéo-anthropologue au CNRS, a découvert une tombe-bûcher abritant le corps d’un jeune adulte. Datée d’il y a environ 9000 ans, il s’agit de la plus ancienne trace d’une crémation dans la région du Proche-Orient. Cette découverte, qui a eu lieu lors d’une campagne de fouilles qui s’est déroulée entre 2007 et 2016, vient de faire l’objet d’une publication dans la revue en ligne Plos One.