Des chercheurs de l'Institut de recherches en bio-médecine de Bellinzone ont réalisé une véritable transplantation du système immunitaire de l'homme vers la souris. Comme elle l'explique dans le Science du 2 avril, L'équipe de Markus Manz a prélevé des cellules (CD34 +) dans le sang du cordon ombilical. Ils les ont alors transplantées dans le foie de souris nouveau-nées, génétiquement modifiées de telle sorte qu'elles ne possèdent plus de défenses immunitaires propres.

Modèle animal valable

L'implantation des cellules humaines a bien fonctionné: les souris ont commencé à produire les éléments de base du système immunitaire: des cellules B, T et dendritiques ainsi que des structures primaires et secondaires des organes lymphoïdes. Les rongeurs ont également généré des réponses immunitaires fonctionnelles. Aucune des tentatives du même type n'a obtenu un tel résultat durant les quinze dernières années. «Notre travail fournit enfin un modèle animal valable pour l'étude du système immunitaire humain in vivo», écrivent les auteurs.