Pollution

Quarante scientifiques pour évaluer l’hémorragie plastique des fleuves européens

Face à l’étendue de la contamination de nos eaux par le plastique, la fondation Tara Océan va inspecter les dix plus grands fleuves européens avec 40 scientifiques. Une première

«Quand il y a une fuite d’eau à la maison, le premier réflexe est de couper l’arrivée, puis d’éponger. C’est la même chose avec le plastique: il faut arrêter d’alimenter ces fleuves.» Tel est le rêve de Romain Troublé, directeur général de la fondation Tara Océan.

C’est en mer qu’un sentiment d’impuissance s’est emparé de lui. «Nous ne pouvons pas la nettoyer, car cela équivaudrait à se débarrasser aussi de micro-organismes nécessaires à la biodiversité», insiste-t-il. Il s’est alors empressé d’organiser une expédition hors norme sur dix des plus grands fleuves européens. Qui démarre à Lorient, en France, ce jeudi 23 mai, d’abord en direction de la Tamise. Tout a été organisé en seulement huit mois, «au lieu de deux ans en moyenne», souligne-t-il.