«Je suis la preuve vivante qu’on peut guérir du sida», clamait en 2012 Timothy Brown. Cette année-là, l’Américain testé positif au VIH en 1995 ne présentait plus de signe d’infection depuis cinq ans. Surnommé «le patient de Berlin» par la littérature scientifique, l’homme aujourd’hui âgé de 53 ans a longtemps été le seul cas de rémission du sida connu au monde.

Ce qu’il vient de se passer prouve que le cas de Timothy Brown n’est pas une anecdote, ni une anomalie

Alexandra Calmy, HUG

Ce qu’il vient de se passer prouve que le cas de Timothy Brown n’est pas une anecdote, ni une anomalie

Alexandra Calmy, HUG

Lire aussi: La lutte globale contre le sida marque le pas