Réduire collectivement les émissions de gaz à effet de serre afin de maintenir le réchauffement global à 2°C, si possible 1,5°C, d’ici à la fin du siècle: voilà à quoi se sont engagés les Etats qui ont signé l’Accord de Paris sur le climat en 2015. Mais leurs plans pour y parvenir ne sont clairement pas suffisants, malgré les dernières annonces en la matière, d’après le nouvel opus de l'«Emissions Gap Report», publié chaque année depuis douze ans par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).