Les jeunes font «Le Temps»
En marge de la conférence de l’ONU sur le climat, qui se tient du 6 au 18 novembre à Charm el-Cheikh, Le Temps a invité une douzaine de jeunes de toute la Suisse romande à prendre les rênes d’une opération spéciale. Âgé·es de 17 à 23 ans, elles et ils ont collaboré avec la rédaction en choisissant les sujets que les journalistes ont ensuite traités.
Retrouvez tous les articles de cette opération

La hausse du niveau des mers, qui pourrait dépasser un mètre d’ici la fin du siècle, menace en premier lieu les régions côtières de faible altitude. Dans le Pacifique, ce sont les Etats insulaires qui en sont les premières victimes, comme aux Maldives, dont la plupart des îles culminent à environ 2 mètres d’altitude. Dans cet archipel, près de la moitié des habitant·es verront leurs habitations disparaître ou souffrir de submersion à répétition d’ici à 2100. Une proportion estimée à 62% à Tuvalu, et même à 75% dans les îles Marshall. Ces données proviennent d’un scénario «optimiste» de réchauffement de 2°C entre l’ère préindustrielle et la fin de ce siècle. Il atteint déjà 1,2°C et pourrait dépasser 4°C. Ces modélisations sur la montée des océans ont été publiées en 2019 dans Nature Communications et retenues dans le dernier rapport du GIEC, début 2022.