A peine sortis de l’eau, des plongeurs venus découvrir les fonds de Puerto del Carmen (Lanzarote, Canaries) sourient d’un air entendu avant de lâcher: «On en a vu un!» Si la faune et la flore sous-marines de cette île, la plus orientale de l’archipel espagnol, sont riches, une espèce en particulier attise la curiosité des amateurs de plongée: le requin ange ou ange de mer. Largement répandus au début du siècle dernier de l’Atlantique Nord jusqu’aux côtes de l’ouest africain et dans le bassin méditerranéen, ces requins, dont la morphologie évoque plutôt une raie, sont aujourd’hui classés sur la liste rouge des espèces en danger critique de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).