Avec la prochaine votation sur la révision de la loi sur la chasse, la question du sort à réserver au loup en Suisse est sur toutes les lèvres. La nouvelle loi prévoit d’accroître les compétences des cantons, qui pourront décider par eux-mêmes d’abattre un animal qui causerait des dommages ou pourrait en causer. Une grande partie des milieux de la montagne et de la chasse applaudit, tandis que les écologistes s’étranglent.