De quoi avez-vous rêvé la nuit dernière? Vos songes étaient-ils emprunts d’émotions négatives, teintés de rage? Si oui, il se pourrait bien que le côté droit de votre cortex préfrontal soit le responsable de vos emportements nocturnes. En identifiant l’activité cérébrale de dix-sept adultes en bonne santé (dix femmes et sept hommes) durant leur sommeil, des chercheurs finlandais, suédois et britanniques ont identifié un marqueur qui expliquerait pourquoi certaines personnes sont plus susceptibles de faire des cauchemars durant la nuit.