Du sable venu du Sahara a jauni le ciel à certains endroits en Suisse samedi. Il s'est notamment déposé, notamment sur les autos. Ce phénomène n'est pas vraiment un problème pour l'être humain, mais il cause plus de nuages dans le ciel. Après une concentration déjà accrue de poussière en provenance du désert africain vendredi, encore plus de sable affluait sur la Suisse samedi, a indiqué Météosuisse sur Twitter. Il a provoqué un ciel rougeâtre à l'ouest du pays, et gris-jaune en Suisse orientale.

Selon Meteocentrale, le nuage a atteint la Suisse à environ 4500 mètres d'altitude, a dégouliné dans l'après-midi et coloré par endroits la couverture de neige dans les Alpes. Dans les médias sociaux, des météorologues et des témoins oculaires ont diffusé des photos de cette rare coloration du ciel.

Présence transitoire 

La concentration en particules fines a fortement augmenté à partir de midi, selon des mesures réalisées notamment par des stations de mesure de Lausanne et Neuchâtel. Sur les sommets alpins, l'air en était aussi chargé que dans les villes de Chine ou d'Inde les mauvais jours, a annoncé Kachelmannwetter. A midi, une valeur de 744 microgrammes par mètre cube a été mesurée sur le Jungfraujoch (BE). En Suisse, la valeur-limite en moyenne annuelle est de 10 microgrammes par mètre cube pour les particules d'un diamètre inférieur à dix millièmes de millimètre.

Le sable du Sahara, présent transitoirement, devrait avoir un effet négligeable sur la santé de la grande majorité de la population. Les poussières fines naturelles représentent environ un pour cent des concentrations totales de poussières fines.

Lire aussi: Coup de chaud mondial sur les lacs

Entre la Mauritanie, le Mali et l'Algérie 

Selon SRF Meteo, le sable provenait principalement d'États du nord-ouest de l'Afrique, à savoir la Mauritanie, le Mali et l'Algérie. Il s'y est élevé de deux à cinq kilomètres dans l'air en raison des conditions météo et des températures chaudes, avant d'être transporté jusqu'en Suisse par des vents du sud. Les particules de poussière présentes dans l'air sont un facteur d'incertitude supplémentaire pour les prévisions météorologiques. Elles peuvent en outre favoriser la formation de nuages.

Dimanche, un front froid devrait frapper la Suisse, avec des précipitations et un changement des masses d'air qui retireront le sable de l'atmosphère, selon MétéoSuisse. Samedi, la situation météorologique était également particulière côté températures: grâce au foehn, il a fait jusqu'à 16 degrés dans les vallées alpines au nord des Alpes: 16,1 degrés ont ainsi été mesurés à Vaduz au Liechtenstein, et 15,5 degrés à Altdorf (UR). Il faisait généralement beaucoup plus frais en pleine, avec 5 à 6 degrés, a indiqué Meteonews.