En cette fin juillet, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour l’Amazonie entrée dans la saison sèche, qui est aussi celle des incendies. Record de déforestation et de feux, démantèlement des organes de contrôle, projets législatifs favorisant les occupants illégaux des terres protégées, exploitation économique encouragée par le gouvernement de Jair Bolsonaro… Rien ne semble arrêter la dévastation de la plus grande forêt tropicale du monde. A tel point que les organisations de défense de l’environnement préviennent qu’il risque bientôt d’être trop tard pour sauver l’Amazonie.

Lire aussi: Ce jeudi 29 juillet, on consomme la Terre à crédit