Environnement

La santé des récifs coralliens mise en danger par le plastique

Selon une étude internationale, les déchets plastiques polluant les océans multiplient par vingt les risques de pathologies pour les récifs, déjà très affectés par le réchauffement climatique

Les déchets plastiques abondants dans les océans accroissent fortement le risque de maladie des récifs coralliens, selon une étude menée par une équipe scientifique internationale publiée jeudi dans la revue Science.

Ces chercheurs ont examiné plus de 120 000 coraux dans 159 récifs, notamment en Australie, en Indonésie, en Thaïlande et en Birmanie. «Nous avons constaté que le risque de maladie s’accroît de 4 à 89% quand les coraux sont en contact avec des déchets plastiques», précise Joleah Lamb de l’Université Cornell, dans l’Etat de New York, principal auteur de l’étude.

Lire aussi: Le voilier «Tara» documente la dévastation des coraux dans le Pacifique

«Les déchets plastiques, souvent faits de polypropylène, agissent comme un véhicule marin pour les microbes, bactéries et autres organismes microscopiques qui peuvent déclencher des maladies au contact des coraux», explique la chercheuse. Il s’agit notamment des maladies des bandes noires, des bandes blanches, de la peste blanche et la vérole blanche.

Les coraux sont des animaux microscopiques à squelette calcaire et des agents pathogènes peuvent affecter leurs tissus délicats et perturber leur microbiome. Le plus préoccupant avec la maladie des coraux, c’est qu’une fois que le tissu corallien est perdu, il ne se régénère pas, expliquent les scientifiques. «C’est comme la gangrène dans un pied, on ne peut rien faire pour l’empêcher d’affecter tout le corps sans l’amputation», relève Joleah Lamb.

Entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de débris plastiques déversés par an

Dans les récifs coralliens étudiés, la densité des morceaux de plastique variait beaucoup de 0,4 débris par 100 mètres carrés en Australie, à 25,6 débris par 100 mètres carrés en Indonésie, précisent les scientifiques.

Ils estiment qu’il y a environ 11,1 milliards de déchets plastiques coincés dans des récifs coralliens à travers la région Asie-Pacifique et ce volume va probablement augmenter de 40% au cours des sept prochaines années pour atteindre près de 16 millions de tonnes d’ici à 2025. Les chercheurs relèvent aussi que, selon les estimations, de 4,8 à 12,7 millions de tonnes de débris plastiques sont déversées en une année dans les océans.

Lire aussi: «Pour protéger les océans, la surveillance satellite change complètement la donne»

Les récifs coralliens forment un écosystème crucial en accueillant plus de 25% des espèces de toute la vie marine. Les scientifiques estiment que plus d’un million d’espèces animales et végétales dépendent de ces labyrinthes de calcaire vivant.

Publicité