Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une baleine dans le fjord de Nuup Kangerlua, dans le Sud-ouest du Groenland. /AP /David Goldman
© David Goldman

Environnement

Des scientifiques alertent sur une accélération future de la fonte des glaces

A l'aide de relevés sismiques, des chercheurs ont découvert la manière dont les glaciers se déplacent. Ils se sont rendu compte que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires entraîne une accélération des déplacements

Malgré un récent ralentissement, les glaces du Groenland devraient fondre plus rapidement dans les prochaines années, ont prévenu mercredi des scientifiques. Les chercheurs viennent de découvrir la manière dont les glaciers se déplacent. Le Groenland contient assez de glace pour faire augmenter le niveau des océans de sept mètres, si elle devait disparaître totalement.

Selon les travaux dont les conclusions sont parues dans la revue Science Advances, ces glaciers se déplacent plus rapidement sur les sédiments que sur la roche dure. Ce qui signifie qu'avec le réchauffement de la planète, le déplacement de la glace va probablement s'accélérer car la couche de sédiments va devenir plus fragile, plus humide et plus glissante.

Lire aussi: Le Groenland, grand responsable de la hausse du niveau des océans

«Le pourtour du Groenland a de nombreux glaciers de sortie qui agissent comme de rapides tapis roulants pour la glace. Des milliers de lacs de surface agissent comme des robinets déversant de l'eau fondue à la base de la glace, la transformant en baignoire glissante», a relevé Bernd Kulessa, scientifique au College of Science de l'université britannique de Swansea.

«Cette découverte nous inquiète parce nous avions conclu jusqu'à présent l'exact opposé, que le tapis roulant glaciaire du Groenland allait ralentir», a-t-il poursuivi.

Le terrain, primordial dans le contrôle de l'écoulement de la glace

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont utilisé des relevés sismiques obtenus après avoir envoyé des ondes acoustiques à travers la couche de glace pour récolter des données sur le sol situé en dessous.

La théorie jusqu'à présent était que la fonte des glaciers allait se ralentir en fin d'été «parce qu'un important réseau de canaux draine l'eau loin de la base, augmentant la résistance frictionnelle à l'écoulement de la glace», a souligné le compte-rendu des travaux.

Lire aussi: La mystérieuse tuyauterie des glaces du Groenland

Mais les relevés sismiques ont montré que le terrain jouait un rôle fondamental dans le contrôle de l'écoulement de la glace et que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires «entraîne une accélération de l'écoulement de la glace». L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST