De l’Arabie saoudite à la Corée en passant par la Grèce ou la Belgique, le constat est le même: les mesures de confinement prises par les Etats pour faire face à la pandémie de covid ont eu un effet global négatif sur la pratique d’activité physique.

Si chacun en a plus ou moins fait l’expérience à titre privé, une méta-analyse compilant les données de 66 études et récemment publiée dans la revue BMJ Open Sport & Exercise Medicine en apporte la confirmation scientifique. Télétravail, chômage partiel et école à la maison ont largement contribué à augmenter les comportements sédentaires. Face à une crise sanitaire qui s’installe dans la durée, les spécialistes se montrent inquiets. Car cette modification de nos comportements pourrait elle aussi coûter cher en matière de santé.