Le puissant séisme qui s’est produit samedi au large des côtes chiliennes a probablement modifié l’axe de rotation terrestre. Il a de ce fait légèrement raccourci les jours, a indiqué mardi un scientifique de la Nasa, Richard Gross.

Selon ses calculs, l’axe de la planète a dévié de 8 centimètres au cours de ce séisme de magnitude 8,8, indique l’agence spatiale américaine dans un communiqué.

Si les jours terrestres durent 24 heures, c’est parce que c’est le temps que met la planète à accomplir une rotation complète autour de son axe. La légère modification de cet axe a donc une incidence sur la rotation.

Si l’axe de la Terre a dévié de 8 centimètres pendant le séisme au Chili, cela correspond à un raccourcissement de la durée de jour terrestre de 1,26 microseconde - ou 1,26 milionième de seconde, selon les calculs de M. Gross. Ce changement est donc imperceptible.

Le séisme de samedi a encore plus dévié l’axe de rotation terrestre que celui de magnitude 9,1 au large de l’Indonésie qui avait entraîné le tsunami dévastateur de 2004 en Asie.

Le phénomène s’explique par le fait que la faille à l’origine du tremblement de terre au Chili «a un angle de pénétration dans la croûte terrestre plus fort que la faille responsable du séisme de Sumatra en 2004», c’est-à-dire une plus grande capacité à déplacer verticalement la masse terrestre et à modifier son axe.

Le séisme de 2004 avait dévié l’axe de rotation terrestre de 7 centimètres environ, mais la durée du jour avait plus fortement diminué, de 6,8 microsecondes, selon la Nasa