On ne connaît pas encore le nom sous lequel il sera commercialisé, mais le sémaglutide, qui devrait arriver sur le marché suisse d’ici l’année prochaine, se profile déjà comme un traitement de l’obésité prometteur.