Le rapport du jour

Depuis 2001, date de la signature de la Déclaration d’engagement de l’ONU sur le VIH/sida, le nombre des nouvelles infections en Afrique subsaharienne (qui reste la région du monde la plus touchée, car elle dénombre 67% des personnes au monde atteintes du VIH) a baissé de près de 15%, ce qui représente 400 000 infections de moins en 2008. En Asie de l’Est, les nouvelles infections ont diminué d’environ 25%, et en Asie du Sud et du Sud-Est de 10% au cours de la même période.

En Europe orientale, après une augmentation des nouvelles infections parmi les consommateurs de drogues injectables, l’épidémie s’est stabilisée. En Europe occidentale et en Amérique du Nord, par contre, le taux d’infection a presque doublé entre 2000 et 2007. En 2008, 55 000 nouvelles infections sont survenues en Amérique du Nord et 30 000 sur le Vieux Continent. Les homosexuels constituent le segment de la population qui a connu une forte hausse. En Suisse, alors que la consommation de drogues injectables constituait la majorité des infections à VIH à la fin des années 1980, le rapport note qu’elle ne représentait plus que 4% des nouveaux cas en 2008.

«La bonne nouvelle, c’est que nous avons des preuves que les baisses observées sont dues, au moins en partie, à la prévention», s’est félicité le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé. «La maladie est entrée dans une phase plus endémique, plus stable», a complété son adjoint, Paul de Lay.

Dans le monde, environ 33,4 millions de personnes vivent aujourd’hui avec le virus du sida (fourchette de 31,1 à 35,8 millions). Environ 2 millions de personnes (entre 1,7 et 2,4 millions) sont mortes en 2008 de causes liées au sida (chiffre inchangé par rapport à 2007).

Conséquence de l’efficacité des thérapies antirétrovirales, les personnes infectées vivent plus longtemps. Ainsi, le nombre de décès dus au sida a décliné de plus de 10% au cours des cinq dernières années. Selon les statistiques de l’Onusida et de l’OMS, près de 3 millions de vies ont été sauvées depuis qu’un traitement efficace est devenu disponible, en 1996.