Les spécialistes appellent cela le «syndrome du vacciné». Cette «affection» d’un genre nouveau touche tous ceux qui, à peine reçue la première injection, tombent le masque en public et en lieux clos, s’empressent de vous faire la bise, se sentent tout simplement invulnérables.

Même si le temps est aux réjouissances, que les nombres de nouvelles infections, d'hospitalisations et de décès suivent une courbe descendante depuis quelques semaines dans plusieurs pays, de nombreux médecins mettent en garde contre l’abandon trop rapide des gestes barrières parmi les personnes dites primo-vaccinées (ayant reçu une seule dose de vaccin sur deux), un appel qui a été relayé, en France, par plusieurs médias.