Tel un Janus céleste, le Soleil aurait-il deux visages, ou plutôt deux champs magnétiques? C’est possible, considérant les résultats de deux physiciens de l’Université du Colorado à Boulder. Travaillant sur un modèle numérique de Soleil qu’ils ont conçu, Loren Matilsky et Juri Toomre ont étudié le champ magnétique solaire, phénomène aussi mystérieux (son origine demeure mal comprise) qu’il est important (il peut perturber les instruments électroniques terrestres).

Lire aussi: Avis de tempête solaire (modéré) sur la Suisse