C’est une des cibles figurant parmi les Objectifs de développement durable de l’ONU: d’ici à 2020, les Etats se sont engagés à «interdire certaines formes de subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche». Les négociations, qui se tiennent à Genève sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), devraient aboutir à un accord avant la fin de l’année. Scientifiques, économistes et militants de la protection de l’environnement pressent les pays à s’engager, mais les résistances sont fortes.