Début octobre, un ballet annuel se déroule sous nos yeux dans le ciel suisse. Il suffit de lever la tête pour voir les protagonistes, des millions d’oiseaux survolant le continent, des contrées arctiques ou du nord de l’Europe vers le sud, parfois jusqu’en Afrique. Au cours de leur périple de plusieurs milliers de kilomètres, ces animaux dépensent une énergie considérable. Un exploit qui nécessite de la préparation et des escales pour recharger les batteries.