Un cas d'encéphalite spongiforme bovine (ESB) a été recensé dans une ferme à Einsiedeln, dans le canton de Schwytz. La maladie, qui provient dans ce cas d'une mutation génétique, a été constatée après que la vache âgée de 13 ans a été abattue. C'est le premier cas de maladie de la vache folle en Suisse depuis 2012.

Un cas révélé par une organisation internationale

Il s'agit d'un cas atypique d'ESB provoqué par une mutation génétique. Aucune mesure particulière ne doit être prise. Le cas a été révélé par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), basée à Paris.

La vache atteinte d'ESB a été abattue le 23 janvier. Une analyse a alors été effectuée, comme c'est le cas pour toutes les vaches de plus de quatre ans qui passent à l'abattoir, a précisé le vétérinaire cantonal Andreas Ewy. La bête a été abattue parce qu'elle était âgée et bancale et non pas parce qu'elle était malade.

En 2017: Un cas de vache folle détecté dans le nord-ouest de l’Espagne

Pas une infection

Un vétérinaire a prélevé des échantillons du cerveau de l'animal. Les résultats des analyses ont montré que la bête souffrait d'une forme atypique d'ESB qui ne provient pas d'une infection par les aliments, mais d'une mutation génétique.

Le tout premier cas de vache folle en Suisse remonte à 1990. La maladie se manifeste par des tremblements et des crampes. Elle entraîne toujours la mort de l'animal. Elle se transmet par le biais d'aliments à base de farine de déchets de viande contaminés.

Une analyse en 200: La sociologue Claudine Burton-Jeangros: «Face à l'ESB, le public fait preuve de rationalité»