Mars 2020: alors que la Suisse vient d’entamer son semi-confinement, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) est sous le feu des critiques. En cause, son incapacité à répondre de manière précise à des questions pourtant cruciales telles que le nombre de personnes testées, de cas positifs ou encore celui lié aux personnes décédées du Covid-19. La population découvre alors le retard pris par la Suisse dans la numérisation de son système de santé, qu’il s’agisse de la récolte des données, de leur envoi par fax, ou de leur manque d’interopérabilité.

Lire aussi notre éditorial: Pourquoi le retard numérique de la Suisse est dramatique