Certains le notent avec amusement. Et un brin d'inquiétude aussi. C'est comme si le temps, lui aussi, s'était immobilisé depuis la mi-mars. Depuis le 13 mars, en effet, la Suisse n'a quasiment pas connu de précipitation. C'est ce qu'a confirmé dimanche SRF Météo dans un communiqué. 

De nombreuses localités en Suisse n'ont pas eu de pluie ou presque pas depuis la deuxième semaine de mars. En plus du manque de précipitations, le soleil brille presque tous les jours dans un ciel presque sans nuages et élimine l'humidité du sol. D'autre part, les températures journalières supérieures à la moyenne continuent d'assécher le sol et, dans le nord, une forte brise y contribue.

Seules les nuits claires avec de la rosée et du gel apportent un peu de soulagement par endroits, a précisé SRF Météo. Certains agriculteurs, notamment des arboriculteurs valaisans, ont d'ailleurs dû arroser leurs cultures pour les protéger contre le gel nocturne.

Un degré de plus 

Malgré un début de mois plus froid que d'habitude, la température en mars a, en moyenne, dépassé la norme de 1981 à 2010 de 0,8 degré, selon le dernier bulletin climatologique de MétéoSuisse. Localement, le dépassement atteint 1 à 1,2 degré en Suisse romande. Dans les Alpes, les valeurs ont dépassé la normale de 0,8 à 1,3 degré. 

Le semestre d’hiver qui vient de s'achever a été extrêmement doux, écrit aussi Météosuisse. Avec une moyenne nationale de 2,3 degrés, il a été le deuxième le plus doux depuis le début des mesures en 1864

Feux interdits

Selon SRF Météo, le temps sera à nouveau pratiquement sec jusqu'au week-end prochain, voire plus longtemps. Le danger d'incendie de forêt, déjà présent dans plusieurs régions, va donc encore augmenter dans les jours à venir. Au Tessin, dans plusieurs régions des Grisons et dans le canton de Glaris, le risque d'incendie de forêt est fort, selon la carte des dangers naturels de la Confédération. Les feux en plein air sont interdits dans les Grisons et au Tessin.

A Glaris et dans le canton de Saint-Gall, les feux sont interdits dans les forêts ou à proximité. Le danger est marqué dans le Valais central, le canton de Berne, une grande partie du nord-ouest de la Suisse et dans le sud du canton de Saint-Gall.