D’ordinaire, lors des réunions internationales officielles et autres raouts diplomatiques, le drapeau suisse flotte haut. Le pays aime à rappeler son exemplarité, qu’il s’agisse d’efficacité énergétique, d’aide au développement ou de rapatriement des biens mal acquis. Il est un domaine, cependant, où Berne ne se vante pas de ses résultats. Pour une simple raison: ils sont mauvais.

Lire aussi: La Suisse, bonnet d’âne de la biodiversité et des zones protégées