Manque de reconnaissance et d’informations, absence d’un registre national, soutien quasi inexistant pour les personnes atteintes… Les critiques émanant d’association de patients en lien avec la gestion du covid long par les autorités sanitaires suisses se sont faites nombreuses ces dernières semaines.