Bacteriologie

Les surprenantes origines de la tuberculose

L’analyse d’ossements humains vieux de 1000 ans a permis de conclure que la tuberculose n’est pas arrivée sur le continent américain via les colons mais transportée par les phoques

Les origines surprenantes de la tuberculose

Bactériologie La faute aux phoques

Jusqu’ici on supposait que les Européens étaient responsables de l’apparition de la tuberculose dans le Nouveau Monde. Elle aurait en fait été apportée par les phoques et les lions de mer depuis l’Afrique jusqu’en Amérique, bien avant Christophe Colomb. Ce sont les conclusions d’une étude internationale publiée dans la revue Nature, et à laquelle ont participé des chercheurs de l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) à Bâle.

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont analysé des ossements humains vieux de 1000 ans provenant du Pérou. Ils y ont décelé une bactérie, aujourd’hui éteinte, qui est la plus proche parente de celle provoquant la tuberculose chez le phoque.

Découverte inattendue

Les chercheurs supposent que les phoques ont apporté la bactérie d’Afrique jusque sur les côtes péruviennes, et que le germe est passé à l’espèce humaine par adaptation via la chasse et la consommation de la viande de ces animaux. Cela plusieurs siècles avant la colonisation européenne au XVe siècle.

Cette découverte est inattendue, même si certains indices laissaient penser que la maladie était déjà présente en Amérique avant l’arrivée des colonisateurs. «Nous avons identifié le véritable germe de la tuberculose précolombienne», se félicite Sebastien Gagneux, chercheur au Swiss TPH, et coauteur de l’étude.

Les scientifiques espèrent que cette découverte permettra une meilleure compréhension de la genèse de la maladie afin de développer de meilleures stratégies de lutte contre cette maladie qui, selon l’Office fédéral de la santé publique, tue encore 1,5 million de personnes par an dans le monde. En Suisse, on recense environ 550 cas par année, la plupart d’une forme qui réagit bien aux traitements.

Publicité