Avant d’être surnommée «la planète bleue», rien ne prédestinait la Terre à devenir autre chose qu’un désert aride et rocheux. Lors de sa formation, sa proximité avec le Soleil rend difficilement imaginable que de l’eau liquide puisse être conservée sans s’évaporer instantanément s’il n’y a pas d’atmosphère pour la protéger des rayons ardents. Pourtant, 4,5 milliards d’années plus tard, l’eau est bien là et en abondance. Que s’est-il passé?

Si le débat scientifique reste ouvert, la plupart des théories font intervenir certaines météorites qui auraient apporté avec elles le précieux liquide. Une étude parue ce 27 août dans Science braque les projecteurs sur un certain type de météorite jusque-là écarté: les chondrites enstatites, des roches formées dans le Système solaire interne lors de sa création et qui ressemblent au matériel de base qui a bâti la Terre et les autres planètes rocheuses.