Traitement innovant contre la dengue

Médecine Maladie tropicale émergente

Une nouvelle catégorie d’anticorps naturels susceptibles de neutraliser toutes les formes de virus de la dengue pourrait contribuer à la mise au point de traitements et d’un modèle de vaccin universel.

La dengue, surnommée «grippe tropicale», est une maladie transmise par des moustiques à l’origine de 50 à 100 millions d’infections (de gravité variable) chaque année, selon des estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle s’étend géographiquement, menaçant désormais le sud des Etats-Unis et l’Australie, tandis que sa propagation possible dans le sud de l’Europe constitue un sujet de préoccupation.

Pour la seule année 2014, «près de 850 000 cas de dengue ont été enregistrés sur tout le continent américain et plus de 470 personnes [en] sont mortes», selon l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), qui dépend de l’OMS.

Dans la revue spécialisée Nature Immunology, Gavin Screaton (Imperial College London) et ses collègues décrivent des anticorps capables de neutraliser les quatre formes du virus de la dengue, y compris celle présente chez les moustiques vecteurs.

Virus neutralisé

Les chercheurs ont analysé un large échantillon d’anticorps monoclonaux dirigés contre la dengue et provenant de patients infectés. La nouvelle classe d’anticorps qui s’est révélée particulièrement efficace pour neutraliser le virus se lie à une structure présente sur l’enveloppe des quatre formes du virus.

Cette découverte pourrait notamment ouvrir la voie à un vaccin universel contre la dengue. Deux compagnies développent actuellement un vaccin contre cette maladie, Takeda et Sanofi-Pasteur. Le vaccin de cette dernière, dirigé contre les quatre souches virales, est le plus avancé.