Le tyrannosaure rex n’est devenu un colosse qu’à la fin de son évolution, grâce à l’intelligence et les sens aiguisés de ses ancêtres. Ces capacités ont permis au T-rex de se hisser au sommet de la chaîne alimentaire. C’est ce que révèlent les fossiles d’une nouvelle espèce de dinosaure, indique l’AFP. Cet ancêtre du T-rex a été baptisé Timurlengia euotica. Il vivait il y a environ 90 millions d’années et avait le gabarit d’un cheval.

Des ossements fossilisés, dont un crâne, découverts en Ouzbékistan entre 1997 et 2006 ont permis de combler un trou de vingt millions d’années dans le registre des fossiles. Cette découverte fournit de précieux indices sur l’évolution de petits dinosaures de 250 kg au cours de plusieurs millions d’années pour devenir des mastodontes redoutés de six à sept tonnes.

Intelligent et pourvus des sens aiguisés

Le paléontologue Steve Brusatte de l’Université d’Edinbourg au Royaume-Uni et son équipe ont présenté leurs résultats le 14 mars dans les comptes-rendus de l’Académie nationale américaine des sciences (PNAS). L’étude à l’aide d’un scanner de l’empreinte du cerveau de ce dinosaure sur le crâne fossilisé, révèle que cet ancêtre des T-rex était déjà intelligent et doté d’un sens de l’ouïe et de l’odorat très développés ainsi que d’une vision perçante. Ces qualités lui ont permis de grimper jusqu’au sommet de la chaîne alimentaire préhistorique, concluent ces scientifiques qui ont examiné une collection de fossiles de tyrannosaures découverts dans le désert du Kyzylkoum dans le nord de l’Ouzbékistan et conservés à l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg en Russie.

Le crâne de ce tyrannosaure adulte était beaucoup plus réduit que celui d’un T-rex qui est d’environ la taille d’un ballon de basket et dont plusieurs fossiles ont été mis au jour en Amérique du Nord. Cela indique que le Timurlengia euotica était assez petit, notent ces scientifiques. Mais son cerveau avait déjà toutes les caractéristiques de celui du T-rex, a souligné lors d’une conférence de presse à Washington, Hans Sues, qui dirige le département de paléobiologie du Musée national d’histoire naturelle, un des principaux co-auteurs de cette découverte. Il avait également des dents acérées et de longues pattes qui lui permettaient probablement de courir vite.

Les premiers tyrannosaures sont apparus il y a environ 170 millions d’années et dépassaient à peine la taille d’un humain. Mais vers la fin du Crétacé, cent millions d’années plus tard, ils ont commencé à évoluer pour devenir des animaux ressemblant aux T-rex et aux albertosaures – un dinosaure de la famille des tyrannosauridés, qui pouvaient peser plus de sept tonnes.

Les tyrannosaures sont devenus intelligents avant de devenir des colosses.

Le fait que cette nouvelle espèce était encore de petite taille 80 millions d’années après l’émergence des premiers tyrannosaures semble indiquer qu’ils sont devenus énormes seulement vers la fin même de l’histoire de leur évolution, concluent ces paléontologues. «Les tyrannosaures sont devenus intelligents avant de devenir des colosses», a pointé Steve Brusatte, qui participait à la conférence de presse via vidéo conférence.

Un super-prédateur

Selon le professeur, «le Timurlengia s’attaquait probablement à diverses espèces de dinosaures herbivores de différentes tailles comme les hadrosaurid» aussi appelés dinosaures à bec de canard. «La disparition progressive des gros dinosaures dans l’hémisphère nord a ouvert la voie au Timurlengia qui était doté de tous les attributs pour devenir un super-prédateur», a-t-il expliqué.

«Le prochain trou à combler dans l’évolution des T-rex est de déterminer à quelle rapidité le changement de taille s’est produit», a estimé le scientifique.

Lire aussi:  Un petit tyrannosaure vivait en Alaska il y a 70 millions d'années