Les trous noirs, sortes d'énormes siphons du cosmos, déformeraient l'espace-temps autour d'eux, selon des observations de deux équipes d'astrophysiciens.

Ces scientifiques, dont Jon Miller, du centre d'astrophysique d'Harvard à Boston (Massachusetts), ont pu détecter des particules de gaz «surfant» sur une vague d'espace-temps autour d'un trou noir baptisé GRS 1915+105 situé à 40 000 années-lumière dans la constellation Aquila.

Ces observations confirment une théorie selon laquelle la force extrême de gravitation des trous noirs est telle que même la lumière ne peut s'en échapper, a expliqué Jon Miller, qui a effectué ces recherches avec son collègue Jeroen Homan du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ces données montrent aussi comment «ces énormes siphons peuvent modifier la fabrication même de l'espace qui les entoure», créant «un océan d'espace-temps agité qui déforme tout ce qui tombe à l'intérieur», a ajouté ce scientifique.

Albert Einstein l'avait prédit

La déformation de l'espace-temps par la force de gravitation a été prédite par Albert Einstein dans le cadre de sa théorie générale de la relativité en 1916, a rappelé Jon Miller.