Si vous avez déjà cherché à obtenir une publication scientifique dans son intégralité, vous vous êtes sans doute heurté au paywall des différentes maisons d’éditions. Celui-ci oblige de souscrire à un abonnement ou bien de payer l’article à l’unité - souvent à des prix décourageants qui dépassent les 30 francs.

Le site Rue89 rapporte aujourd’hui que sur Twitter, scientifiques et autres mordus de science ont recours depuis quelques années à une astuce pour contourner le paywall : le hashtag #IcanhazPDF.

Il s’agit de la contraction de «I can have the PDF», comprenez: «puis-je avoir le PDF», écrit dans la langue imaginaire des stars d’internet, les lolcats.

Mode d’emploi: le chercheur tweete sa requête en indiquant le lien de la publication à laquelle il souhaite accéder, en ajoutant donc le hashtag-sésame. Puis il attend qu’un bon samaritain aperçoive son tweet et lui envoie le PDF par email.

«Une fois l’article reçu, il faut supprimer le tweet pour rester discret face aux éditeurs. Une petite étude exploratoire [PDF] de la documentaliste Carolyn Caffrey Gardner montre que les deux tiers des articles demandés sur #IcanhazPDF traitent de biologie mais il est difficile d’en savoir beaucoup plus puisque dès qu’une demande est fructueuse, le tweet est effacé.» relate Rue89.

Evidemment, Elsevier, Wiley et les autres grandes maisons d’éditions ne devraient pas accueillir cette initiative avec bienveillance. Mais la discrétion de ce hashtag rend de toute façon bien hasardeuse la traque des resquilleurs.