Lu Ailleurs

Un canular jette le trouble sur la sociologie

Un journal scientifique a laissé passer un article rempli d’inepties dans ses colonnes

«Automobilités postmodernes: quand l’Autolib’ fait sensation à Paris»: tel est le titre d’un article publié dans Sociétés, une revue scientifique à comité de lecture. Derrière ce titre quelque peu prétentieux se cache, rapporte Le Monde, une étude sociologique bidon, un coup monté de A à Z par deux chercheurs, et qui jette le discrédit sur la dite publication.

De quoi s’agit-il? Le Monde nous apprend qu’«en à peine neuf pages, l’article mobilise une demi-douzaine de langues» et enchaîne les «énormités sociologiques : à l’égal des Autolib’ véhicule ‘transgenre’, les sans-domicile-fixe seraient ‘volens nolens les personnes les plus mobiles dans la ville’». Calembours, jeux de mots, photos improbables: l’article est une belle parodie de publication scientifique.

Et pourtant, il a bel et bien été publié dans ce journal dirigé par Michel Maffesoli, sociologue qui a, entre autres, été directeur de thèse d’Elisabeth Tessier. Les évaluateurs n’y ont vu que du feu.

L’imposture a été avouée par ses deux auteurs, Manuel Quinon et Arnaud Saint-Martin. La raison serait «éthique autant qu’épistémologique», analyse Le Monde, qui pointe l’aura de rigueur et donc la responsabilité qui incombe aux revues scientifiques. «Accepter de publier un tel article, c’est prendre la responsabilité de faire croire que ce qu’il présente est de l’ordre du scientifique, et là se trouve l’imposture.»

Publicité