Un nouveau cas de fraude frappe le milieu scientifique suisse. Après l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich en 2015, l’Université de Lausanne en 2017, c’est au tour de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) d’être concernée.