L’agence de presse officielle AVN a rapporté l’information donnée par un membre du gouvernement de l’Etat de Zulia, selon laquelle «ce dimanche vers 19h00 heure locale, le chef Yukpa Sabino Romero a été abattu», tandis que «son épouse Lucia Martinez de Romero a été blessée dans la même agression». Après avoir confirmé les faits, le ministre vénézuélien de l’Information, Ernesto Villegas, a annoncé sur son compte Twitter que le Ministère public avait nommé un procureur pour enquêter sur ce meurtre et que «la ministre des Questions indiennes, Aloha Nuñez, se trouvait dans l’Etat de Zulia pour appuyer l’enquête».

Le site internet de l’Organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme Provea décrit Sabino Romero comme «un défenseur des droits des peuples indigènes», qui s’est attiré l’hostilité des propriétaires terriens en raison de sa lutte pour récupérer les terres des Yukpa. En 2011, le gouvernement vénézuélien a exproprié plus de 15 000 hectares de terre pour les remettre à cette ethnie qui, depuis des années, réclame ses territoires ancestraux, utilisés par des éleveurs de bétail.

Selon Provea, «en 2012, six Indiens Yukpa ont été assassinés par des tueurs à gages».