Peu à peu, l’histoire du cheval moderne se précise. Pas moins de 162 chercheurs d’une trentaine de pays montrent dans la revue Nature comment, il y a environ 4200 ans, une lignée de chevaux du nord du Caucase s’est rapidement diffusée sur le continent eurasien, de l’Atlantique à la Mongolie. Une globalisation provoquée par nos ancêtres, sans doute parce que ces chevaux étaient plus robustes et dociles que les lignées préexistantes.