A la place des habitations et des champs ponctuant le Plateau, il faut imaginer une vallée étroite et profonde remplie par les eaux calmes d’un lac. Le lac de Berne. Il y a 300 000 ans, le paysage autour de la capitale était bien différent de celui que l’on connaît aujourd’hui. Un fjord d’eau douce s’engouffrait entre les parois abruptes des Alpes bernoises. Des chercheurs de l’Université de Berne ont pu dessiner ce panorama vieux de milliers d’années grâce à trois forages de près de 250 mètres de profondeur.