Agriculture

Un fongicide controversé banni des champs suisses

Plus de six mois après l’Union européenne, Berne interdit ce fongicide controversé, dérivé du benzène, dont 45 tonnes ont été déversées sur les cultures suisses en 2017

Balear, Bravo, Cherokee… Voilà les noms des principaux fongicides à base de chlorothalonil qui doivent d’ores et déjà être bannis des rayons des fournisseurs suisses. La liste complète sera publiée mardi dans la Feuille officielle. L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) a annoncé hier matin le retrait obligatoire et immédiat de ces produits et l’interdiction de leur utilisation dès le 1er janvier 2020. Cette décision paraît abrupte, mais elle intervient en réalité à la fin du processus de réexamen de cette substance, qui a pris plusieurs mois.

Lire aussi: Deux pesticides à risque sont encore largement utilisés en Suisse