Bio-informatique

Un jeu lausannois pour découvrir la génétique

Pour ses 20 ans, l’Institut suisse de bio-informatique (SIB) a développé Genome Jumper, une application tout public pour se familiariser avec la génétique de manière ludique

Dans l’application Genome Jumper, on doit faire évoluer un personnage humain en courant sur une séquence d’ADN… Pas banal, comme univers! Genome Jumper est la dernière création à destination du public de l’Institut suisse de bio-informatique (SIB). Elle a été développée à l’occasion de son vingtième anniversaire.

Lire aussi: Aux Etats-Unis, la génétique grand public poursuit son essor

«On voulait faire quelque chose d’éducatif et de ludique à la fois», explique Franziska Gruhl, bio-informaticienne devenue cheffe de projet au sein du SIB. Ambition de ce jeu: «Rendre la génétique accessible à tous, et montrer comment la bio-informatique nous aide à appréhender la diversité des êtres humains.»

Des explications scientifiques dans le jeu

Les personnages sont à l’image de la diversité présente au sein de notre population: différences de couleur de cheveux, de peau, mais aussi de choses moins visibles comme les préférences alimentaires. Le message principal transmis au joueur est que des changements dans l’ADN (appelés variants en génétique), combinés à des facteurs extérieurs, rendent chaque personne unique.

L’originalité de Genome Jumper est de proposer des explications scientifiques sans quitter le contexte du jeu, qui est lui-même riche en détails visuels didactiques. «On a essayé d’inclure beaucoup d’informations, mais adaptées selon les cibles», confie Franziska Gruhl. Différents niveaux sont disponibles au sein de l’appli, dédiée à tous les publics à partir de 12 ans. Age minimal ambitieux étant donné le niveau de l’information proposée.

D’après la scientifique, la simplification de certains phénomènes pour les inclure au jeu peut faire sourire les spécialistes. Mais l’essentiel est de faire découvrir ces phénomènes aux joueurs.

Publicité