Médecine

Un logiciel pour apparier donneurs de rein et receveurs

Les autorités suisses misent sur un algorithme pour calculer la compatibilité entre personnes en attente de greffe de rein et candidats au don. Et ainsi augmenter le nombre de donneurs vivants, trop peu nombreux

C’est un petit clic de souris pour l’homme, mais un bond informatique pour le don de rein: Swisstransplant a lancé un logiciel permettant d’apparier les receveurs et les donneurs potentiels. Ce lundi 14 octobre, la coordinatrice de Swisstransplant Lisa Straumann a appuyé sur un bouton d’ordinateur afin de déterminer qui est compatible avec qui entre les receveurs et les donneurs potentiels inscrits dans ce programme national inédit.

Le développement des greffes croisées devrait permettre d’augmenter de 30% le nombre de donneurs vivants. L’enjeu est donc de taille

Le développement des greffes croisées devrait permettre d’augmenter de 30% le nombre de donneurs vivants. L’enjeu est donc de taille

Pour comprendre la particularité de cette première helvétique, il faut rappeler que l’appariement entre receveurs et donneurs potentiels s’est longtemps fait manuellement, c’est-à-dire en échangeant des mails et des coups de fil. Il faut également savoir que la demande n’est de loin pas couverte: quelque 350 greffes de rein ont été réalisées l’année dernière en Suisse, alors que plus de 1500 personnes étaient sur liste d’attente. Une vingtaine sont mortes faute d’avoir pu être transplantées.