L’annonce a fait du bruit lors de la conférence annuelle des Essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer qui s’est tenue cette année à San Francisco. Le mardi 29 novembre, les résultats d’un essai clinique mené chez des patients atteints par la maladie d’Alzheimer à un stade précoce, et traités avec un anticorps monoclonal appelé lecanemab, ont été présentés devant un parterre de cliniciens attentifs. Pour la première fois, un ralentissement de 25% du déclin cognitif a été observé chez les participants qui ont reçu le traitement par rapport au groupe placebo. Ces données ont été publiées le 29 novembre dans la revue scientifique NEJM.