C’est une bonne nouvelle pour la santé publique. Alors que la maladie d’Alzheimer et les autres démences touchent 50 millions de personnes dans le monde, et que ce chiffre pourrait tripler d’ici à 2030, une nouvelle étude montre qu’adopter un mode de vie sain, qui protège des maladies cardiovasculaires, permet aussi de préserver la santé du cerveau.