Le week-end approchant, voilà une nouvelle qui pourrait en intéresser plus d’un. Un remède contre la gueule de bois datant de l’antiquité a été découvert, inscrit sur un papyrus, raconte un article du Monde.

Le papyrus fait partie d’un large corpus de près de 500 000 documents, les papyrus d’Oxyrhynque, du nom de la vallée où ils ont été découverts il y a plus d’un siècle. Les spécialistes tentent de les traduire et découvrent régulièrement des documents admisnistratifs, des poèmes ou encore des illustrations.

C’est tout récemment qu’ils sont tombés sur ce qui semble être la recette d’un remède contre la gueule de bois datant de 1900 ans. «Pour lutter contre le mal de crâne et la bouche pâteuse après une soirée bien arrosée, les Egyptiens antiques avaient recours au laurier d’Alexandrie (Danae racemosa), une plante peu connue pour son usage médicinal et qui servait, à l’époque, à distinguer les athlètes ou les poètes», écrit Le Monde.

Sans vouloir remettre en question la sagesse des anciens Egyptiens, il y a fort à parier que ce remède miracle ne soulage en rien l’horrible mal de tête qui harcèle ceux qui ont trop joué les Bacchus la veille. Mais, dans le doute, il faudrait quand même vérifier. Pour la science.