La conjonction d’une forte diminution du champ magnétique terrestre et d’une nette baisse de l’activité solaire, il y a environ 41 000 ans, aurait engendré d’immenses bouleversements climatiques, conduisant entre autres à la disparition des Neandertaliens. C’est ce que suggère une étude disputée, parue le 19 février dans Science.

Le champ magnétique terrestre, né des mouvements de matière au cœur de la planète, s’est inversé à plusieurs reprises au cours de l’histoire, la dernière inversion s’étant produite il y a environ 770 000 ans. A côté de ces événements, qui se stabilisent sur de longues périodes, se produisent aussi des «excursions magnétiques» de plus courte durée.